Cette table a été toute une aventure pour moi. Une demande, une inspiration et hop je me lance dans ce défit sans trop réaliser ce qu’il impliquait.

Le plateau et les pieds sont en chêne massif avec une épaisseur de 56mm. Rien que le poids de chaque pièce de bois qui la constitue m’a mise à l’épreuve. Je suis très fière du résultat, même si j’ai passé 3 fois le temps que je pensais, même si j’y ai laissé mes muscles, même si j’ai dû y retourner car la table a travaillé (voir en fin d’article). J’ai donné le meilleur de moi-même dans ce projet, je me suis fait quelques cheveux blancs au passage, mais ça valait la peine d’avoir la folie d’accepter. Merci à Véro et Eric pour leur confiance !

Voici un reportage photos de sa fabrication.

J’avoue que quand j’ai vu le plot de chêne, je me suis sentie très seule… Merci Elo d’être venue à la rescousse pour m’aider sur ce projet. Sans elle je serais encore en train de le regarder ce plot !

Ci-dessus les étapes pour encastrer des renforts métalliques, qui ont ensuite été recouverts par des plats en bois. Egalement les pieds qui s’encastrent dans le plateau par un système de tenon mortaise (les cheveux blancs c’était là…). J’avais pris un plot de chêne en qualité rustique, pas de noeud mais quelques trous de vrillettes rebouchés avec des cures dents fait maison en chêne (beaucoup plus discret que de la pâte à bois).

Quelques détails de la table finie.

Publié par :Marine Lapeyrade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s